Home Scène Internationale Punk Nation Production frappe dans le mille

Punk Nation Production frappe dans le mille

Publié le 20 Sep 2023 par

Un jeudi mouvementé pour Punk Nation

Encore une réussite signé Punk Nation Production, plus précisémment Richard Rondeau, qui nous offre une soirée inoubliable au Saguenay. Au bar Paradox de La Baie, les bottes lacées, les mohawks spikés, tous sont prêts pour le party. Un bel éventail de bands street punk originaires de 3 pays différents, dont Open Fire, Destructive, Shitizen, Bad Ass et Bad nasty, réunis pour ce que l’on peut appeler l’introduction au Limoilou Punx Invasion mis sur pied par Punx Make Noise Productions.

Open Fire fait valoir son nom!

Quoi de mieux pour ouvrir le bal qu’un nouveau groupe nommé Open fire? Ce band de Chicago, chargé politiquement, est né à la suite d’une tournée qui a eu lieu à la fin septembre 2022, en tant que Knoxious, leur formation d’origine. Open Fire est constitué de Jon Garcia à la guitare et au vocal, Elliot Torres à la basse et ainsi qu’au vocal, Fabien Barba à la guitare et en studio du moins, Adam Galanski aux drums. En août 2023, ils ont enregistré un EP qui a pour titre Attack, constitué de 3 morceaux très rythmés qui nous donne envie d’en entendre plus. Leur performance enflammée en cette soirée offerte par Punk Nation, brise la glace avec succès.

Punk Nation pense aussi à la scène québécoise

Au tour du groupe québécois Destructive de prendre place sur le stage pour offrir une performance déjantée. Formé en 2020 à Québec city, Sam (guitare) et Max (voix), Nick (drums) et Rotten (basse), font vibrer la cabane avec une musique rapide, agressive et crue agencée à des chants/cris de guerriers de la rue. En 2022 paru un microalbum, qui est en fait un split avec le groupe de Berlin Organized Chaos, appelé 7″ of pure decay, à écouter! Du punk hardcore québécois à son apogée qui déménage à souhait.

Shitizen enchaine avec force

Pour continuer cet élan de musique brut, Shitizen, formation de Chicago, empoigne leur instruments. Ce quatuor inclus Claudia au chant, Jerm à la guitare, ET à la basse et Josh aux drums. Le band existe depuis 8 ans mais a toutefois connu différents lineups, celui énuméré ci-haut est ensemble depuis 3 ans. Sur bandcamp seulement, on peut trouver leur EP intitulé Root of all Evil & Country Music. Le groupe travaille activement sur un album qui verra le jour en 2024, j’ai bien hâte d’entendre ça, à suivre…

Des problèmes à la douane

Comme si cette soirée n’était pas déjà assez cinglée, Bad Ass prend d’assault le Paradox. Malgré le fait que 2 membres sont manquants, problèmes douaniers, le groupe du sud de la Californie donne une performance endiablée. Comme j’ai mentionné, faute du chanteur et d’un guitariste, l’autre guitariste a du apprendre les paroles des chansons quelques jours avant leurs shows. Leurs absences ne se fait pas trop ressentir. Bad Ass font danser la foule avec un street punk bien construit ainsi que des paroles accrocheuses comme Throw up your hair et Kitty better run. Je ne connaissais pas ce groupe avant et j’affirme que c’est un de mes coups de coeur 2023.

La cerise sur le sundae

Pour finir cette soirée, Bad Nasty, un groupe de la France qui existe depuis 1999 et qui déborde d’énergie embarque sur la scène. Le band européen fait résonner le bar. Bad Nasty est composé de Fredz au lead vocal et à la guitare, Seb à la guitare et back vocal, Peg aux drums et Phil à la basse (qui ne figure pas sur l’enregistrement chaos is order) . Tous, autant la foule que le band, se donnent à fond pour terminer cette soirée en beauté.

Une autre réussite gracieuseté Punk Nation Production

Ce spectacle restera gravé dans ma mémoire à jamais. Tous les musiciens sans exception sont d’une gentillesse qui mérite d’être soulignée. Chacun d’eux m’ont exprimer leur hâte de revenir jouer dans notre région. À noter également que la tournée se poursuit présentement en Europe.

À lire aussi

Rédaction : Yves Turcotte

Correction : Val Girard

Révision : Marie-Eve Landry