Home Scène Canadienne Cosmic : un cadeau de l’univers ignoré par les médias locaux

Cosmic : un cadeau de l’univers ignoré par les médias locaux

Publié le 06 Juil 2023 par

Lorsque je suis allée voir jouer Cosmic à Jonquière en Musique le 30 juin dernier, je n’avais pas l’intention d’en faire la chronique. Nenon, j’voulais me lâcher lousse, sans penser à un texte en feed-back de la soirée.

Le lendemain, ç’a viré de bout en bout. C’est ben pour dire.

Au matin, je parcourais les nouvelles, comme il m’est de coutume. Et là, je tombe sur la chronique d’un journaliste de la région, dans un journal de la région dont je tairai le nom. Aucune mention de la prestation magistrale du groupe, en première partie de Vulgaires Machins. Que des mots pour ces derniers. Ils sont notoires, certes, mais ils bénéficient aussi, à mon avis, d’une couverture somme toute remarquable et pérenne dans le temps.

Et là-là, en bonne saguenéenne, j’suis choquée. Outragée. Parce que je ne trouve pas ça juste. Review de Cosmic, en réparation du silence journalistique local.

Cosmic avant Jonquière en Musique – Crédit-photo : Cosmic

Quelques mots sur Jonquière en Musique (JEM)

Pour les gens hors Sag-Lac, le Festival Jonquière en Musique en est à sa 34e édition. Cet événement, qui dure 3 semaines, permet à la population d’apprécier une foule de spectacles en plein air, et ce, gratuitement. C’est dire combien c’est noir de monde lors des soirées, et combien d’artistes en ont foulé les planches : Jean Leloup, Parabellum, Les Sales Majestés, Les Shérifs, Brigue, et j’en passe en criffe.

La performance spatiale de Cosmic

Une soirée d’été au temps chaud et au ciel dégagé. Le soir parfait pour aller se mêler aux gens et pour croiser des amis dans la foule. Le parterre devant la scène est parsemé de groupes plus ou moins denses, pendant qu’une foule régulière entre sur le site de JEM. On rit, on socialise… et, tout d’un coup, l’animateur annonce l’entrée de Cosmic.

Plusieurs curieux se rapprochent. Pour ma part, j’attendais ce moment depuis le début de la semaine, en souhaitant l’absence de temps orageux. Finalement, la musique. Belle, entraînante, contagieuse. Le public, pour la majorité, fait la connaissance de Cosmic, et c’est le coup de foudre immédiat.

Quelques chansons jouées et Sam (voix) présente officiellement les membres du groupe : on remarque alors l’absence de Frank (QRBP, Gouride, Les Dérapeutes) à la basse, remplacé temporairement par Pascal-Marie Létourneau. Puis, Sam introduit une nouvelle chanson du groupe J’réinventerai pas roue, accompagnée d’un son de gazou. Magnifique. Leur dernier single en date, Penny, est aussi joué, au bonheur de tous.

On déambule dans les étoiles le temps de quelques chansons, tous portés par les riffs survoltés et les paroles harmonieuses de Cosmic. Le band y va de chansons punk-ska rythmées telles que Le Zénith, À toute allure, Décibels et De l’au-delà. C’est super. Pis ça passe trop vite, comme une étoile filante de plaisir. Le set finit sur les remerciements d’usage et le groupe quitte sous les acclamations.

Après le show, je discutais avec Sam (voix). Il m’a candidement avoué que c’était la plus grosse foule devant laquelle Cosmic a joué jusqu’à présent. Toute qu’une belle visibilité au cœur de sa région natale! Y’a de quoi rendre un gars un peu nerveux, mais pour les bonnes raisons.

Découvrir la musique de Cosmic

Bandcamp : https://cosmiclegroupe.bandcamp.com/album/cosmic

Lire aussi : Cosmic – L’album éponyme et Une Saint-Patrick survoltée avec Brigue et Cosmic

Rédaction : Julie Fortin

Correction et révision : Marie-Eve Landry

J'aime la musique punk depuis que je suis "floune" : ça me permet d'évacuer ce trop-plein d'énergie et d'agressivité en les canalisant dans de quoi de cool. Correctrice et chroniqueuse pour Le Bad Crew, j'ai pour objectif de faire rayonner la scène du SagLac, qui est vivante, accueillante et remplie de trésors de toutes sortes! Hors scène, je vends la meilleure bière de la région chez Anormalt (Chicoutimi).