Home Scène Canadienne Don’t Try nous coupe l’herbe sous le pied avec Shoe Knife!

Don’t Try nous coupe l’herbe sous le pied avec Shoe Knife!

Publié le 09 Juin 2023 par
Pochette de l'album

Présentation

Don’t Try est composé de Maxime Maltais au chant, Louis Ladouceur MacKay et Antoine McNulty-LaSalle aux guitares, Olivier Roy à la basse et Alexandre D-Drouin à la batterie. Le band avait déjà trois albums à son actif, soit Rock Bottom (EP), Quarter Life Crisis et Turning Point, tous parus sous l’ancien nom Boundaries. Ce n’est que tout récemment que les gars ont décidé de changer de nom, question de se différencier de leur homonyme américain.

Lors de ma découverte du groupe un peu après la sortie de Rock Bottom, j’ai instantanément accroché à leur hardcore punk à la fois agressif et accrocheur. Je n’ai jamais été déçu par la suite, que ce soit de leurs albums ou de leurs performances sur scène. Au fil du temps, Don’t Try a su se renouveler et maturer, sans perdre son essence. Mon premier article, co-écrit avec Mélo porte sur deux de leurs spectacles avec Get The Shot, consultez-le ici.

Don't Try avec Andrew Neufeld, photo par Alexandre Charron
Don’t Try avec Andrew Neufeld, photo par Alexandre Charron

En attendant…

Avant de sortir leur quatrième opus Shoe Knife, Don’t Try nous a gâté avec trois extraits, soit The Golden Dog, Crumbs et Boiler Suit. Chacun se mérite un vidéoclip qui se distingue par son originalité. Dans la chanson Crumbs, on y voit et y entend le frontman de Comeback Kid, Andrew Neufeld. Ce dernier sera également le producteur du nouveau EP, accompagné par Maxime Lacroix au mixing & engineering et Kris Crummett au mastering. Je dois remercier mon ami Olivier qui m’a fourni une version digitale en avance pour que j’en fasse la critique!

À l’écoute!

Immédiatement au début de A Bolt From The Blue, tout en même temps vient nous heurter comme un éclair! Maxime nous crie à répétition  »I AM FLAWED », tandis qu’Olivier répond  »I AM » et un riff rapide de guitare accompagne le tout. Après quelques secondes, on tombe dans une vibe beaucoup plus groovy, puis drum & bass, puis ça n’arrête pas de changer jusqu’à la fin, de manière presque étourdissante. Ayoye dirais-je, mais c’est exactement ce qu’on veut!

Par la suite s’enchainent les trois singles Crumbs, Boiler Suit et The Golden Dog dans cet ordre précis. Si vous n’avez pas encore visionné les vidéoclips, je vous dirais que c’est un must. Ensuite, Le EP se poursuit et se termine avec trois chansons jamais entendues, soit Ghost Town Down, Wear Me Out et I.D.O.Y.S. Que nous vaut cet acronyme? Je vous laisse découvrir… Il ne faudrait quand même pas que je vous gâche la surprise. Je vais seulement vous dire qu’on y entend quelques notes de piano et c’est pour le moins surprenant!

De gauche à droite : Alexandre, Maxime, Louis, Antoine et Olivier. Photo par Rémi Deschenes

Conclusion

Pour terminer, Shoe Knife est un EP plutôt généreux, certains le qualifieront comme un album : sept chansons et dix-huit minutes qui passent à une vitesse invraisemblable. J’ai perdu le compte, mais je crois que j’ai écouté la galette une bonne dizaine de fois d’affilée, sans me lasser. J’en conclus que Don’t Try s’est encore une fois surpassé et reste toujours efficace et convaincant. J’ai très hâte de recevoir ma copie vinyle précommandée aussitôt l’annonce faite!

Où voir Don’t Try?

Don’t Try sera en spectacle au Festival Au Lac à Granby le samedi 10 juin. Le lendemain, le groupe fera un pop-up au disquaire Le Knock-Out pour le lancement de Shoe Knife. Les p’tits gars de Québec seront également à Envol & Macadam le 16 septembre pour deux spectacles dans la même journée, infatigables!

Rédaction : David Pelletier

Correction : Julie Fortin

Révision : Marie-Eve Landry

Originaire de Québec, j'habite sur la rive nord de Montréal depuis 5 ans. À 10 ans, j'ai découvert NOFX, puis Green Day et Offspring... mais mon amour véritable du punk rock a commencé vers l'âge de 12 ans quand j'ai découvert les compilations Fat Music et Punk-O-Rama, avec tous les bands impliqués... Depuis ce temps, j'ai toujours adoré découvrir de nouveaux bands, puis j'ai dévié vers d'autres genres musicaux, pour revenir vers le punk il y a quelques années... Ça faisait un bout de temps que je voulais m'impliquer dans la scène, alors j'ai vu une belle opportunité de le faire en écrivant pour le Bad Crew.